jeudi 16 mai 2013

m/c


3 commentaires:

  1. pour poursuivre avec les rythmes et la figure du peigne

    RépondreSupprimer
  2. c : comme les pages d'un livre défait…

    RépondreSupprimer
  3. c : un peigne noir pour démêler ce qu'on a dans la tête…
    [un peine negro para desenredar lo que tenemos en mente]

    RépondreSupprimer